Bienvenue à Athée !

Notre village d'Athée est en Côte d'Or dans la région de Bourgogne (code postal 21130).

Il se situe dans la région du Val de Saône, à 5 km d'Auxonne et 35 km de Dijon, et est entouré par les communes de Poncey les Athée, Magny-Montarlot et Villers les Pots.

 

Les habitants s'appellent les athéens & athéennes. Au dernier recensement en 2011, nous étions 783 habitants.

 

Le nom d'"Athée" vient du latin Attegiae, désignant les huttes ou cabanes constituant le village originel. Toute ressemblance avec le nom de notre association ne saurait être que fortuite ;-).

 

Le village a été appelé successivement "Attegiae" et "Ateiae" (VIIème s.), "Ateias" (IXème s.), Attegia (XIème s.), "Ateae" (XIIème s.), "Atheae" et "Athées" (XIIIème s.), "Estées" (XIVème s.), "Athée" (XVIème s.), "Attée" (XVIIème s.), "Athé" et "Athey" (XVIIIème s.), et enfin "Athée" depuis 1793.

     

 

Un peu d'histoire...

La plus vieille mention d'Athée majoritairement reconnue par les historiens date de 679 et figure dans une charte du cartulaire de l'abbaye Saint-Bénigne de Dijon.

La seigneurie d'Athée, composée d'Athée, de Poncey, de la "Grange Lochère", située au bout du pont de Saône d'Auxonne, ainsi que de Magny-lès-Auxonne, est probablement fondée au début du Moyen Âge central.

Elle se situe en terre d'Empire et constitue l'un des trois territoires du fief de Saint-Seine-sur-Vingeanne, dépendant du comté d'Auxonne, tenu par des comtes pour les moines du prieuré de Saint-Vivant-en-Amous.

Le seigneur d'Athée est donc le vassal de celui de Saint-Seine, lui-même vassal du comte d'Auxonne, lui-même vassal des moines de Saint-Vivant, eux-mêmes vassaux de l'empereur.

À partir de 1237, le comte d'Auxonne est remplacé dans cette chaîne de vassalité par le duc de Bourgogne, à la suite d'un échange de terres entre le duc Hugues IV de Bourgogne et le comte Jean Ier de Chalon.

De 1366 à la Révolution française, la seigneurie d'Athée est tenue par des coseigneurs, que sont les chanoines de la Sainte-Chapelle de Dijon, d'une part, et un seigneur laïc (familles Laverne, Senevoy, Moussier ...), d'autre part.

En 1516, la seigneurie devient une terre du royaume de France, dépendant du bailliage d'Auxonne et de la généralité de Bourgogne.

Entre 1790 et 1794, Athée, délesté de Poncey et de Magny, devient une commune, dépendant du canton d'Auxonne, du district de Saint-Jean-de-Losne, et du département de la Côte-d'Or. Depuis 1801, la commune dépend du canton d'Auxonne, de l'arrondissement de Dijon, du département de la Côte-d'Or, et, depuis 1960, de la région Bourgogne.

Source Wikipédia


Présentation de l'opération de rénovation du Château

Lors de la 6ème journée de la construction durable en Bourgogne le 16 décembre 2014, le Conseil Régional a organisé une table ronde autour de la Réhabilitation des centres villes et villages, rencontre à laquelle M. Perron, maire d'Athée, a été convié pour partager le retour d'expérience de la rénovation du château. Retrouvez les vidéos ci-dessous.